Marché automobile particuliers et entreprises :

le point en 2019

 

 

 

En 2019, le marché automobile français a enregistré une sixième année consécutive de croissance (+1,9%) dépassant les 2,21 millions de VP immatriculés, soit un niveau proche des années record (et de prime à la casse) de 2009 et 2010 (respectivement 2,26 et 2,25 millions)

Il n’y a pourtant pas de quoi se réjouir outre mesure : à fin novembre, le marché était en baisse de 0,25% et il n’a rebondi en décembre (+27,7%) qu’à la faveur d’un important volume d’immatriculations sur stock (VD et constructeurs) représentant plus d’un quart des immatriculations totales.

Pour Volkswagen, une bonne fin d’année

Volkswagen, la première marque importée, a amélioré sa part de marché cette année, à 6,7% (+0,3 point). Elle a nettement accéléré en décembre (7,7% de PDM), grâce à un volume élevé de vente à particuliers (8,4% de PDM contre 6,7% sur l’année) et aux loueurs courte durée (11,2% de PDM contre 7,7% sur l’année). Sur l’ensemble de l’année, la Polo et le T-Roc se classent dans le top 20 des ventes à particuliers, avec un cumul de 3,3% de PDM. Sur le canal des entreprises, le Tiguan, premier modèle importé, et la Golf entrent aussi dans le top 20, avec un cumul de 3,2% de PDM.

Toyota franchit la barre des 100 000 ventes

Malgré un faible mois de décembre (à 3,7% de PDM), Toyota poursuit sa progression régulière d’année en année, franchissant en 2019 la barre des 100 000 immatriculations VP pour une PDM de 4,6%. Sa Yaris, à 1,9% de PDM, est le premier modèle d’une marque étrangère vendu en France. Toyota continue de talonner Volkswagen sur le canal des particuliers (6,46% contre 6,53%) avec notamment sa Yaris au 6ème rang des ventes avec 2,9% de PDM, puis l’Aygo (1,1%) et le C-HR (1%), mais reste encore sous-représentée chez les entreprises, avec une PDM de 3,25%, loin derrière Volkswagen (6,3%). Leader du marché de l’hybride, avec 58% de parts de marché, Toyota a néanmoins réduit la part de l’hybride dans ses ventes cette année à 61%, contre 69% en 2018.

Audi leader chez les particuliers

Mercedes a donc devancé Opel cette année, avec près de 3,2% de PDM (+0,2 point de progression), et reste leader des marques premium, devant BMW (2,65% de PDM, stable) et Audi (2,6%, +0,2 point). Toutefois, sur le marché des particuliers, Audi a repris son leadership, perdu en 2018, tandis que sur le marché des entreprises, c’est BMW le leader, avec près de 4% de PDM, devant Audi (3,65%) et Mercedes (3,6%). Parmi les cinq voitures les plus vendues par Audi dans l’Hexagone, nous retrouvons en tête le Q3 (10’651), puis ensuite l’A3 (9552), l’A1 (9341), le Q2 (8122) et enfin le Q5 (5256).

Seat et Skoda poursuivent leur ascension

Deux autres marques “sœurs”, Seat et Skoda, poursuivent, au coude à coude, leur ascension, taillant des croupières aux généralistes que sont Ford, Fiat, Opel et Nissan. Seat s’avère plus performant auprès des particuliers (1,85% de PDM contre 1,6% pour Skoda), grâce à l’Ateca et l’Ibiza, tandis que Skoda fait mieux auprès des entreprises (1,9% contre 1,2%), grâce à l’Octavia, le Kodiaq et le Karoq.

Suzuki prend 2,1% du marché des particuliers

Suzuki continue également sa progression, pointant à 1,4% de PDM (+0,15 point) et à 2,1% sur le seul marché des particuliers, grâce à la Swift (0,9%). La marque est en revanche quasiment inexistante sur le canal des entreprises (0,1% de PDM).

 

Sources : autoactu.com et motor 1.com

Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez